• J'ai coupé mes cheveux !

     

    • Septembre 2003 : je passe sous la tondeuse de ma grande sœur, sabot de 2 cm
    • Septembre 2010 : je coupe à nouveau mais cette fois-ci aux ciseaux et je laisse un peu partout une longueur équivalent à la largeur de mon poing soit environ 10 cm

     

    • Juin 2018 : ciel ! j'ai presque un an de retard. Vite ! ma paire de ciseaux.

     

     

    Ma technique :

     

    J'ai procédé mèche par mèche (une vingtaine en tout peut-être) que j'ai raccourcies de la largeur de mon poing.

    J'ai préparé chaque mèche divisant des sections que j'ai l'habitude de faire (avec les mêmes tracés) pour mes vanilles ou des bantou knots. Comme ça je limite les soucis d'égalisation par la suite au niveau des pointes.

     

    • j'humidifie une mèche
    • je l'étire ensuite à avec une brosse douce (genre en poils de sanglier) tout en l'enfermant dans mon poing que je fais glisser des racines vers les pointes.
    • quand la mèche disparaît d'un côté du poing, je coupe de l'autre.

     

    Pour donner une idée de ce que ça représente, voici la première et la dernière mèche avant le coup de ciseau final :

     

     

    et ce que j'ai ramassé ensuite

     

    Un coup de tête et quelques coups de ciseaux plus tard voilà le travail :

     

     

    C'est simple rapide efficace.

     

    La seule chose à laquelle je n'ai pas pensé :

    Comment je vais me coiffer demain pour aller au boulot ?...

     

    « Réalise ton déodorant maison à l'huile de cocoLait capillaire mango-lin-hibiscus »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :