• Réalise ton lait capillaire maison sans émulsifiant

    La recette que je vous propose aujourd'hui permet de mélanger des huiles dans une phase aqueuse sans émulsifiant !

    Et oui c'est possible, je l'ai découvert par hasard cet hiver.

    Le résultat est bluffant : le lait obtenu hydrate, démêle, gaine et fait briller les cheveux, définit et fixe les boucles comme il aide à plaquer les cheveux et sans effet carton...

    Recette testée, approuvée et livrée ici pour vous...

     

    Préambule :

    Un lait capillaire est un soin hydratant à consistance laiteuse et dont l'ingrédient principal est l'eau. Il contient également des huiles et c'est l'association de ces deux phases aqueuse et huileuse qui va permettre l'apport en  hydratation (l'eau seul ne suffit pas, l'huile seule non plus).

    Or chacun le sait, l'eau et l'huile ne se mélangent pas. Afin d'émulsionner l'huile dans l'eau un troisième ingrédient est nécessaire et qu'on appelle émulsifiant.

    Ma recette va vous permettre de vous passer de cet ingrédient et du coup simplifier la réalisation de ce soin fait maison : pas besoin de chauffer séparément huile et eau à 70°, pas besoin de fouetter sans cesse durant de longue minutes pour que la préparation prenne...

    Et en plus elle est inratable !!! Depuis cet hiver je l'ai renouvelé toutes les 2 à 3 semaines environ avec 100 % de réussites malgré des dosages approximatifs.

     

    Ingrédients de base :

     

    La phase aqueuse est composée de gel de lin. Dans le produit fini, le gel va perdre sa texture gluante et filante mais il conserve toutes ses propriétés et bienfaits.

    Si vous n'en avez pas d'avance à la maison, voici une recette pour en fabriquer. Attendez qu'il ait refroidi (ou au moins tiédi) avant de faire les mélanges afin de conserver les propriétés des autres ingrédients.

    La phase huileuse comprendra les huiles végétales de votre choix.

    Je préfère les huiles qui ne figent pas à basse température car je conserve mon lait au réfrigérateur... mais je n'ai pas testé avec celles qui se solidifient... peut-être qu'elle conviennent aussi ?

    Je ne peux pas vous indiquer les proportions exactes car j'ai toujours fait cette recette à la louche : disons 20 % d'huile pour 80 % de gel en volume ; en tout cas comptez toujours beaucoup plus d'eau (de gel) que d'huile.

    L'ajout d'un conservateur est indispensable en fin de préparation (exemple : Cosgard, environ 20 gouttes pour 100 ml de produit fini).

     

    Réalisation :

    L'astuce vient de l'outil utilisé pour mélanger le gel et l'huile.

    Avant je mélangeais de l'huile à mon gel de lin avec un fouet manuel. Le mélange n'était jamais parfait, jamais uniforme. La consistance finale restait à peu près la même que celle du gel de lin : un oléo-gel.

    Un jour j'ai eu la flemme de fouetter à la main. Alors j'ai mis gel et huile dans un récipient étroit mais profond et j'ai mixé le tout avec un pied à soupe (mixeur plongeant).

    Voir en images dans cette vidéo sauvage, sans commentaires mais explicite... enfin je l'espère.

    En quelques secondes le mélange devient blanchâtre : le lait (il en a la couleur et la consistance) est prêt.

     

    Bon à savoir :

    La consistance du lait va dépendre de celle du gel : le lait sera légèrement moins épais (ou plus fluide) que le gel. Si le gel est très fluide vous obtiendrez une lotion pouvant aller dans un vaporisateur.

    Vous pouvez enrichir votre lait d'HE, actifs, fragrance de votre choix si vous le souhaitez. (Remarque : je prépare toujours mon gel de lin en ajoutant 2 ou 3 fleurs séchées d'hibiscus ou 1 ou 2 c. à c. de macérat de fleurs d'hibiscus ; cela donne une belle couleur et permet de baisser le Ph de la préparation : un Ph de 4,5 -5 est idéal).

    Utilisation : il s'applique sur cheveux secs comme sur cheveux mouillés et peut être utilisé quotidiennement.

    Conservez-le au frais de préférence.

    A titre indicatif, à la maison nous épuisons les flacons que je prépare en 2 à 3 semaines sans avoir aucun souci : aucun champignon, aucune odeur désagréable ni changement de couleur. Les laits les plus onctueux à la base se sont légèrement fluidifiés après une dizaine de jours mais quelles qu'aient été les proportions et la consistance du gel utilisé, le soin est toujours resté stable sans jamais se déphaser.

     

    J'espère que cela vous donnera envie et si vous décidez de testez cette recette chez-vous donnez moi vos impressions en commentaires.

     

    « Fabrique tes élastiques pour 0 €Réalise ton déodorant maison à l'huile de coco »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :